Randonnée pédestre : Citoyenneté et la protection de l’environnement

  • Le 29/04/2019 19:24:19
  • Le comité d’organisation de la Kermesse de l’Archidiocèse de Dakar a gagné le pari de la mobilisation de la randonnée pédestre de ce samedi 27 Avril 2019, avec la participation d’élevés de nombreux établissement scolaires (y compris personnel, enseignants et parent d’élevés). Organiser dans le cadre de la 66 ème édition de la Kermesse ayant pour thème (Ville Propre pour Tous). Le départ était à 08h 30 au collège de la Cathédrale par la marraine Mme le Maire de la ville de Dakar Soham El. Wardini. L’Archidiocèse de Dakar, à travers cet important rendez-vous qui avait réuni plus de 30 000 participants la randonné pédestre accès sur la sensibilisation sur le maintien d’environnement propre et sain, pour le-bien-être de tous. Leurs engagements pour la cause environnementale justifient d’ailleurs parfaitement leur participation à la randonnée pédestre de la cathédrale, Monsieur l’ambassadeur des Pays Bas au Sénégal et l’ancien international sénégalais Kalidou FADIGA qui est l’un des ambassadeurs de la Cathédrale pour cette année. Faire de Dakar une ville propre, une ville verte, c’est l’un des grands chantiers qui attendent son nouveau maire Soham Wardini. Profitant de la première édition de la randonnée pédestre organisée par la Cathédrale de Dakar, elle réaffirmé sa volonté ferme de travailler dans ce sens. Afin que la capitale sénégalaise ne soit plus citée parmi les pays les plus sales affirme-t-elle. Malcom l'activiste du développement durable


    Rufisque Clean up Challenge

  • Le 29/04/2019 19:27:07
  • Le Collectif pour un Rufisque propre et les responsables de l’UCG, de la Sonatel, de la fondation SOCOCIM , et de RufSac ont participés ce dimanche 28 Avril lors du Rufisque Clean up Challenge pour l'amélioration du cadre de vie et la valorisation des déchets en partenariat avec la population Rufisquoise, et des porteurs de voix comme le Rappeur PPS qui natif de ladite ville , soutenant qu'ils ne peuvent pas ''rester insensibles à l'insalubrité dans la ville''. Selon les membres du collectif, ce challenge est une ''contribution active eco-citoyenne'' à l'effort de propreté et de gestion des déchets qui s'impose à Rufisque avec la possibilité de servir d'exemple aux autres collectivités locales Un autre Clean up Challenge est prévu le 1 Mai 2019 à Bountou Pikine selon Mr Maalik Sy.


    Consécration aux calebasses de l’excellence awards au « black Panther » Baba Maal au Canada.

  • Le 30/04/2019 15:54:10
  • Afin de récompenser le mérite de certaines personnes dans leur domaine d’activité, la calebasse de l’excellence awards poursuit son cours. Pour cette onzième édition, après être passé à New York l’année dernière, la cérémonie de remise des trophées est cette fois ci organisé à Montréal . Ainsi, avec le regroupement général des sénégalais du Canada la cérémonie de remise des prix s’est tenue ce 27 avril 2019.


    L'environnement au coeur de la cérémonie officielle de la Kermesse

  • Le 05/05/2019 17:39:20
  • D'aprés l'Archevêque son Excellence Monseigneur Benjamin NDIAYE "L'environnement fait parti de notre Mission de croyant". Ce sont les propos tenus par l'Archevêque lors du point de presse , en compagnie d'une forte délégation de l'Archidiocése. La marraine de la Grande Kermesse, Mme Soham Wardini Maire de la Ville de Dakar, elle a aussi accentuée sur la conscientisation environnementale envers la population, En tant que marraine de la Kermesse et Maire de la ville de Dakar, elle félicite l'initiative prise, de porté le thème de cette année sur l'environnement.


    KÉDOUGOU : L’OMVS PRÉOCCUPÉE PAR LES IMPACTS NÉGATIFS DE L’ORPAILLAGE

  • Le 07/05/2019 11:55:00
  • Une mission de l’OMVS séjourne à partir de ce lundi sur les sites d’orpaillage des régions de Kédougou et Kayes (Mali) pour sensibiliser les populations et les différents acteurs sur les impacts négatifs de cette activité, a appris l’APS. La mission vise à sensibiliser les acteurs ’’pour une meilleure pratique d’orpaillage ainsi qu’une prise de conscience des dangers que les exploitations traditionnelles représentent pour l’écologie et l’état sanitaire des populations du bassin’’, souligne le Haut-commissariat de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) dans une note remise à la presse. ’’De nos jours, l’orpaillage traditionnel constitue, pour les populations locales, un moyen d’amélioration des conditions de leur subsistance’’, indique le Haut-commissariat, soulignant une évolution importante de la pratique qui a perdu ’’son caractère saisonnier’’ Selon cette source, ’’les sites d’orpaillage restent ouverts tout au long de l’année, malgré l’interdiction des autorités qui implique leur fermeture pendant la saison pluvieuse’’. L’OMVS signale que ’’le suivi de la qualité de l’eau est un aspect important à prendre en compte dans la gestion des ressources en eau compte tenu des impacts des différents rejets qui peuvent nuire gravement à la qualité des eaux et aux usages qui en sont faits’’. Selon cette note, ’’les principales sources de pollution s’articuleraient autour des villes, des zones d’irrigation des pratiques courantes et les matériels utilisés ainsi que le mode d’extraction ont évolué considérablement avec le développement de la technique et de la technologie’’. ’’De l’usage des outils traditionnels, on est passé à l’usage de machines et de produits chimiques dangereux et hautement toxiques (mercure, cyanure, etc…) avec utilisation de méthodes et techniques modernes sans garantie de respect des normes de sécurité à appliquer’’, relève le document. Par conséquent, justifie l’OMVS, ’’la gestion rationnelle de l’environnement pour son utilisation durable est une nécessité incontournable pour assurer le bien-être des populations présentes et des générations futures dans la zone minière de la Falémé et d’autres affluents du fleuve Sénégal’’.


    DERNIÈRE MINUTE: CHEIKH BETHIO THIOUNE N'EST PLUS

  • Le 07/05/2019 16:22:45
  • Le guide des Thiantakounes Cheikh Béthio Thioune, 81 ans, vient d’être rappelé à Dieu en France, notamment à Bordeaux où il était parti se soigner. Cheikh Béthio Thioune, a été condamné, hier, à 10 ans de travaux forcés par la chambre correctionnelle du Tribunal de Mbour, pour complicité de meurtre et complicité de non dénonciation d’un meurtre dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam. Il était jugé par contumace. GROUPE7 ENVIRONNEMENT MEDIA, la Direction et tout le personnel présentent leurs sincères condoléances à la famille éplorée. Nous y reviendrons.


    Articles Similaires

    Le développement durable et le changement climatique, sont les deux côtés de la même piéce».

    Ban Ki-Moon